Follow me:

L’île des pins, un paradis qui se mérite

Mila, qu’est ce que tu en as pensé de notre séjour à l’île des pins ? je me suis baignée dans la mer la plus chaude et la plus calme depuis le début de mon voyage. J’ai vu des poissons qui sont très coquins. Ils venaient me croquer les pieds ! ça fait un peu peur. J’aurais aimé profiter plus de cette île mais malheureusement j’ai été un peu malade. Papa et maman se sont bien occupés de moi.

L’île des pins est considérée comme une des plus belles îles au monde ! Rien que ça. Est-ce que ce titre est mérité ? Nous allons en tout cas essayer d’en profiter pleinement pendant les 5 jours que nous allons passer ici.

L’île des pins est très petite. Seulement 2 routes la traversent et forment une boucle. Elle est bordée par un littoral d’une beauté époustouflante. Décrire ce que nous y avons vu ne rendrait pas hommage à ce paysage sauvage et brut. Donc on vous laisse vous rendre compte par vous-même !

Pour s’y rendre

Depuis Nouméa, la compagnie Air Calédonie dessert l’île des pins en seulement 20 minutes.

Sinon, il existe une liaison maritime via le Betico 2 qui met 2h30 pour arriver au port de l’île des pins. Nous n’aurons pas le choix car le bateau est parti en carrainage en Australie. En même temps, il parait que ce bateau est en très mauvais état et que les conditions de navigation sont très désagréables. De plus, le prix est quasiment équivalent à l’avion et le nombre de kilos que l’on peut emporter (12 kilos par personne) l’est tout autant. Il n’y a donc aucun intérêt de choisir l’option bateau. Parcontre, pensez à bien préparer votre valise. En effet, tout est pesé, voire à la hausse! Et il faudra payer le dépassement à raison de 300 francs pacifique par kilo.

A notre arrivée, nous sommes ravis de découvrir une atmosphère très paisible. La navette de l’hôtel Kou Bugny où nous allons loger nous attend. Pour la modique somme de 20 euros pour 2 personnes, nous faisons donc les quelques kilomètres pour nous rendre à l’hôtel. Le ton est donné : l’île des pins, c’est beau mais c’est cher.

Pour se loger

L’offre hôtelière est peu développée. Seulement 4 hôtels se disputent le marché touristique. Les prix sont carrément indécents. Quitte à se faire plaisir, nous choisissons de résider à l’hôtel Kou Bugny, situé sur la plus belle plage de l’île, la baie de Kuto. Le décor est réellement paradisiaque, les couchers de soleil sont de toute beauté. Le lagon est un véritable aquarium. Nous sommes littéralement encerclés par les poissons tropicaux. Notre petite exploratrice n’est vraiment pas rassurée.

Chaque matin, nous prenons notre petit déjeuner dans un décor digne d’une carte postale (ps : ces photos n’ont subies aucune retouche photoshop). Le restaurant de l’hôtel est installé devant ce lagon paradisiaque. C’est un vrai plaisir de venir y déguster le buffet varié. Il manque à notre goût des fruits locaux. Nous rêvons de manger des papayes, des ananas juteux, des fruits de la passion… A défaut, nous aurons droit aux kiwis (meilleurs qu’en Nouvelle Zélande, le comble !) et à la pastèque ou encore au melon. Pas très local. Pendant que nous y séjournions, l’île n’était pas ravitaillée à cause du bateau en panne. Un bon plan que l’on partage : le samedi soir, allez dîner au restaurant de l’hôtel Kou Bugny, même si vous n’y séjournez pas. En effet, un buffet vraiment délicieux à base de produits locaux est servi. Pensez à réserver et faites-vous plaisir ! Les plats de poissons sont à l’honneur et le cuistot est vraiment doué.

Quoi faire sur l’île des pins ?

Du farniente, de la bronzette, du snorkeling ou de la plongée, voici les activités phares de l’île des pins. L’attraction principale est de se rendre à la piscine naturelle de la baie d’Oro. C’est un lieu de toute beauté que l’on peut rejoindre soit en pirogue depuis la baie Saint Joseph, soit en voiture par ses propres moyens. Pensez à prendre 200 francs par personne pour accéder à ce site. Si vous voulez en profiter pleinement, regarder les horaires des marées. Nous y sommes allés en milieu d’après midi et c’était marée basse. Il y avait encore de l’eau mais beaucoup moins que le matin. L’avantage est que le site était qu’à nous ! tous les touristes y étaient le matin.

Il est utile aussi de savoir que 2 fois par semaine un énorme paquebot de croisière y débarque 2 à 3000 touristes australiens. Le temps d’une journée, l’île perd son côté calme et tranquille. Les jours à éviter si vous souhaitez profiter de ce petit bout de paradis sans trop de touristes sont le mardi et le vendredi (si toutes les semaines se ressemblent !).

Est-ce une bonne destination pour voyager avec un bébé ?

La mer turquoise sans vagues, le sable fin et chaud pour faire des châteaux de sables, le calme sont des atouts indéniables. Il y a en revanche quelques précautions à prendre pour y passer un séjour agréable avec bébé, notamment au niveau alimentaire. Pensez à prendre de la nourriture avant votre départ ! En effet, il y a seulement 2 supérettes qui ne vendent presque rien, à des prix complètement délirants. Nourrir bébé sera la partie la moins facile sur l’île. Sinon, c’est le bonheur.

Combien de temps y séjourner ?

Une journée est suffisante pour explorer tous les trésors de l’île. Mais pour vraiment en profiter, il est préférable d’y séjourner au moins 2 nuits voire 3. Nous sommes restés 6 nuits et c’était clairement trop. Surtout pour notre compte en banque…

Nous prenons maintenant la direction de l’île de Lifou.

A bientôt les explorateurs.

Previous Post Next Post

No Comments

Leave a Reply